Mes pensées Mes histoires Ma vie

Qu'ils partent ! ou pas...

Il y a un évènement qui s’est passé hier soir. Quelque chose que je ne peux pas accepter et ce n’est pas la première fois que ça se produit.

La fille de mon copain m’a frappée et criée dessus à plusieurs reprises. Je ne tolère pas ce comportement. Pour être plus franche et plus claire ; je hais les enfants violents.

Je ne comprends pas sa fille et suite à ça, je n’ai pas envie de la comprendre. Je veux carrément qu’elle parte de chez moi.

Elle fait ses crises à son éducatrice aussi (à la garderie) et c’est devenu tellement intense qu’elle m’a dit que la petite devrait consulter un médecin parce que son comportement n’est pas normale.

Sans blague ! -.-

En bref, je ne peux plus l’avoir sous mon toit. Je ne fais que la regarder et j’ai la rage qui revient. J’ai envie de lui faire du mal… (pas physiquement). Avec des mots.

Elle a 4 ans. C’est juste une enfant. Je sais. C’est justement pour ça que je me trouve horrible.

J’en ai parlé à son père et depuis ce n’est plus comme avant entre nous. Il m’a dit que je l’ai blessé en parlant de sa fille de cette façon.

Pour moi, il s’agissait d’un SOS. Genre fait quelque chose pour amélioré le comportement de ta fille parce que sinon je vais vous mettre à la porte de chez moi.

Mais lorsqu’il s’agit de sa fille je ne peux rien lui dire. Il n’aime pas quand on en dit du mal.

Et je le comprends. Mais ça ne va pas régler le problème de faire l’autruche…

J’ai été sur des forums pour voir ce qu’on pouvait faire et j’ai trouvé des trucs intéressants.

Il ne me reste plus qu’à en parler au père… Ça ne sera pas une partie de plaisir. Je sais déjà qu’il va me dire que ça ne me regarde pas et que je n’ai pas à m’en mêler.

Sauf qu’il y a un détail qu’il ne prendra pas en compte : j’ai eu ce droit à la minute où elle m’a frappée la première fois.

Je n’ai pas envie qu’elle recommence ou pire ! qu’elle s’en prenne à mon fils.

Alors qu’il le veuille ou pas, il va m’entendre.

C’est soit qu’il cherche une solution et qu’on en trouve une ensemble ou il s’en va avec sa fille.

Ça sera non négociable.

De plus, si on vient à se séparer il n’aura pas notre fils chez lui tant que je serais sure que sa fille ne s’en prendra pas à lui. C’est ce qui m’inquiète le plus… Et je ne veux pas que mon fils prenne exemple sur elle pour qu’il croit que frapper et crier sur les gens ses bien.

Ah ! Je n’en peux plus de cette situation.

Je pense que la meilleure chose ça serait qu’ils partent. Mais je veux essayer que ça s’arrange avant. Je ne veux pas m’avouer vaincue tout de suite.

Notre famille (ma famille) mérite au moins ça.

Je croise les doigts.